FAQ Contact Us

En France, le nombre de décès parmi les usagers vulnérables de la route est encore trop élevé


Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1,3 millions de personnes meurent chaque année sur les réseaux routiers, dont 25 000 sur les routes de l’UE.

 

En dépit des impressionnants progrès réalisés au cours de ces dix dernières années, la sécurité routière au sein de l'Union européenne a stagné, les usagers de la route vulnérables courant toujours le plus grand risque de décéder ou d’être blessés suite à une collision avec un véhicule.

 

La recherche effectuée par la Commission européenne a révélé qu'entre 2007 et 2016 en France, 5 081 piétons et 1 521 cyclistes ont perdu la vie dans des accidents de la route. Malgré cela, les chiffres relatifs aux décès des piétons et des cyclistes au cours des cinq dernières années restent pratiquement inchangés. Entre 2015 et 2016 en France, le nombre de décès de piétons et de cyclistes a en fait augmenté. Il est clair qu’il demeure essentiel d’améliorer la sécurité des usagers de la route vulnérables pour prévenir ces décès et sauver des vies.

 

Les angles morts sur les véhicules, en particulier les véhicules utilitaires lourds tels que les camions, les poids-lourds, les bus et les camions-citernes, constituent un facteur prépondérant des collisions et sont souvent les principaux responsables des décès ou des blessures parmi les piétons et les cyclistes.

 

Les images indiquent : En France, le nombre de décès parmi les usagers de la route vulnérables est encore trop élevé.



La technologie joue désormais un rôle crucial quant à l'amélioration de la sécurité routière et la réduction du nombre de décès chez les piétons et les cyclistes. Elle contribue notamment à éliminer les angles morts des véhicules et à aider les conducteurs qui travaillent dans des conditions difficiles lorsque la visibilité peut être compromise, comme par exemple par mauvais temps ou de nuit.

 

Bien que traditionnellement utilisés et requis par la loi au sein de l’UE, les grands rétroviseurs ne parviennent pas à éliminer entièrement les angles morts. Guillaume Amigues, expert en matière de sécurité des véhicules chez Brigade Electronics France, nous explique :

 

« La recherche a démontré que dans le temps requis pour regarder quatre rétroviseurs, évaluer les dangers puis réagir, un véhicule pouvait parcourir jusqu’à 10 m. Une fois installés sur un véhicule, les systèmes de caméras de sécurité parviennent quant à eux à éliminer entièrement les angles morts, en fournissant une vue panoramique complète de la zone alentour en une seule image, que le conducteur peut visualiser sur son écran à l’intérieur du véhicule. »

 

Brigade a consacré des années à la recherche et au lancement de ce type de technologie. Son Backeye®360 par exemple, accorde ensemble les images de caméras ultra grand-angle, résultant en une « vue d'avion » du véhicule et de ses environs en temps réel, qui permet au conducteur de voir clairement les piétons, cyclistes et divers objets, tout en manœuvrant son véhicule.

 

De simples alarmes de recul ont longtemps été la solution adoptée pour alerter les personnes sur le terrain. Des études ont toutefois montré qu’il est possible que les alarmes sonores traditionnelles contribuent en fait à aggraver le problème, car il est parfois difficile aux piétons et aux travailleurs de localiser la direction d'où provient l'alarme. Les alarmes multifréquences résolvent ce problème. Au lieu du traditionnel « bip bip » des alarmes sonores, elles produisent un son « chut chut » doux à l’oreille et qui se dissipe rapidement, ce qui signifie que l’alarme est instantanément audible et localisable, mais ce uniquement au sein de la zone de danger.

 

Guillaume, a ajouté : 

 

« Si la technologie est essentielle pour la prévention des blessures et des décès parmi les usagers de la route vulnérables, il est également impératif que tous les conducteurs, y compris ceux du secteur des transports commerciaux, s’engagent à mettre en œuvre et à appliquer des stratégies de sécurité routière efficaces. Ce n’est que ce faisant que nous observerons une véritable réduction du nombre des accidents mortels et que nous pourrons travailler ensemble pour sauver des vies. »



Sources

https://ec.europa.eu/transport/road_safety/sites/roadsafety/files/pdf/statistics/dacota/bfs20xx_pedestrians.pdf

https://ec.europa.eu/transport/road_safety/sites/roadsafety/files/pdf/statistics/dacota/bfs20xx_cyclists.pdf ]

 

About Us

Brigade Electronics est un leader du marché mondial des fournisseurs de dispositifs et de solutions de sécurité pour véhicules et machines utilitaires.

 

Les produits Brigade permettent de réduire les risques de collision et de protéger les usagers de la route vulnérables, en minimisant les angles morts des véhicules et en aidant les conducteurs à manœuvrer en toute sécurité.

 

Fondée en 1976 par Chris Hanson-Abbott OBE, Brigade Electronics a introduit la toute première alarme de recul en Europe. L’entreprise est restée depuis lors à l'avant-garde de la sécurité des véhicules et des installations, en lançant des produits innovants, ainsi qu’en développant et en faisant breveter de nouvelles technologies.

 

Le portefeuille des produits Brigade comporte des systèmes de caméras 360 degrés, des systèmes de caméra-moniteur, des alarmes de recul White Sound®, des capteurs de détection d'obstacles, des radars de détection d'obstacles et des enregistreurs numériques.

 

Contacts

Harriette Conroy

harriette.conroy@pmwcom.co.uk

PMW Communications Ltd.

Phone: +44 01403 783400